L'Association Française du Coaching Scolaire et Etudiant

Les prérequis d'une formation de coaching professionnelle

L’AFCSE met en garde depuis sa création, le public, via son site Internet, sur la vigilance nécessaire et les points à vérifier dans le choix d’un coach scolaire et étudiant professionnel. Les trois grandes associations généralistes de coach professionnels viennent en 2013 de se décider à créer un site en commun sur cette question et publier une charte.

Cette initiative, bien qu'un peu tardive, était véritablement indispensable.

Il est évident que le coaching scolaire et étudiant ne s'exerce pas dans le même cadre et n'a pas les mêmes types d'enjeux que le coaching d'entreprise.

On peut relever deux choses: Cette charte ne correspond pas à la situation spécifique que l’on rencontre dans le monde de l’éducation et au niveau du coaching scolaire et étudiant et elle ne mentionne que 2 points, la formation (sans plus de détails) et la déontologie ou différents points sont explicités et qui, si leur importance est de tout premier ordre, sont globalement invérifiables lors du choix d'un coach et donc presque inutiles pour le grand public.

En ce qui concerne la formation, c’est un point à vérifier, mais il est étrange de constater que les pré requis n'aient pas été définis.

Pour rappel, l'AFCSE à commencé ce travail de définition en 2010, soit une année après sa création.

Préciser les prérequis n'a pas d'intèrêt pour le coaching d'entreprise?

Pourquoi ces 3 associations n'ont pas pris position sur les prérequis de la formation?

Est ce parce qu'elles ont des accords, des partenariats ou simplement des liens avec les principales écoles de formation, parce qu'elles recrutent leurs membres directement au sein de ces formations, ont elles suffisamment d'indépendance pour se pencher précisément sur cette question?

L'exemple de la Sfcoach

La Sfcoach (l'une de ces 3 associations) s’est positionnée (en 2012) en décidant de ne mentionner que les écoles dans lesquelles leur membres jouaient un rôle pédagogique… ”Devant l'abondance de l'offre de formations en coaching, la SFCoach a choisi de mentionner sur ce site les instituts de formation et écoles de coaching dans lesquels ses membres Titulaires exercent des responsabilités pédagogiques.”

Est-ce tout simplement car pour le coaching professionnel en entreprise, la formation n'est pas réellement une problématique? Mais alors pourquoi même le mentionner?

Le coaching d'entreprise: des critères différents de choix d'un coach

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les coachs qui travaillent en entreprise sont sélectionnés de manière très spécifique, AIRBUS ne confiera pas à n’importe qui le coaching d’un de ses directeurs ou d’une équipe de commerciaux, les enjeux sont bien trop importants…

Le critère de choix d’un coach pour une entreprise n’est pas principalement sa formation, c’est un leurre.
Bien sûr il doit avoir été formé, mais les critères de choix les plus important c’est l’expérience, la renommée acquise dans le secteur, le fait que le coach soit recommandé ou encore, qu'il ait de l'expérience à un poste similaire, etc...

La question de la formation n’est donc pas fondamentalement un problème, puisqu’aucun usurpateur ne fera illusion et n’arrivera à berner qui que ce soit.

La position de l'AFCSE sur les prérequis de la formation du coach

L’AFCSE se positionne par nécessité de façon très directe sur la question de la formation en précisant les prérequis d’une formation professionnalisante “sérieuse” nécessaire à l’exercice du coaching scolaire et étudiant.

Pourquoi?
Un exemple rapide: en coaching scolaire et étudiant nous sommes confrontés à des écoles de formation qui avec deux intervenants sans légitimité de formateur, forment des coachs professionnels, à une seule "méthode" d'orientation, basée sur une batterie de tests de personnalité, et remet une “certification” après seulement 18h.

Pour information, un diplôme d’études supérieures universitaire de coaching se déroule sur une année et plus de 400 heures.

L’autre problème est le désir d’ouverture du coaching avec des formations professionnelles et ou la culture de la différence des personnalités, des approches, des modèles et methodes d’enseignement ou encore des courants de pensée est une vraie richesse qu’il ne faut pas étouffer par la normalisation.

C’est un faux débat et ces différences et cette richesse peut tout à fait s’exprimer même encadré par des pré-requis pertinents de formation professionnelle, définissant justement un nombre de formateurs minimum pour favoriser la diversité des approches et un nombre d’heures de formation minimum, pour tenter d’uniformiser le professionnalisme.

Pour aller plus loin, pourquoi y a t’il autant de formation de qualité tellement variées?
En coaching, ce que personne ne vous dira, c’est qu’il y a beaucoup plus d’argent à faire en proposant de la formation et des gens soucieux de se réorienter dans la relation d'aide "facilement" qu’en ayant une activité de coach en tant que tel.
Et ce n'est bien sûr que durant la formation (enfin certaines seulement), que l'on vous explique qu’il ne faut pas espérer en vivre, et que cette activité n’est à considérer que comme un complément.

Les points à vérifier dans le choix d'un coach

Alors en dehors de la formation et de la déontologie (que les parents très occupés ne lisent pas) quelles sont les points à vérifier (et qu’il est possible de vérifier) pour l’AFCSE?

- Les diplômes qui permettent de connaître le profil du coach.
- Le parcours: Années et type d’expérience professionnelle.
- Faites attention aux "méthodes inédites", le coaching est déjà en soit une méthode, donc ce qu’il(s) vous propose(nt) est il vraiment du coaching?
- le coaching n’est absolument pas une batterie de tests.

Ne surtout pas hésiter à poser ces questions, lors de la prise de contact, voire de demander des justificatifs.

Des intervenants peu scrupuleux au bagou démesuré et au discours bien rodé peuvent facilement vous raconter de belles histoires.

Lors du premier entretien, le lieu doit être adapté, évitez les séances au café ou dans un parc et surtout il faut être à l’aise et avoir un bon feeling avec le coach, pour décider de poursuivre l’accompagnement.

Voiçi à présent les pré-requis minimum d'une formation de coaching professionnelle définis par l'AFCSE et mentionnés sur la page "devenir membre" du site.

Les coachs désirant rejoindre l'AFCSE doivent avoir suivi une formation "diplômante" ou "certifiante" au coaching professionnel.

Les prérequis d'une formation de coaching professionnelle

Qu'il s'agisse d'une formation générale de coaching professionnel ou d'une formation spécifique au coaching scolaire et étudiant, votre formation doit respecter certains critères minimums pour que vous puissiez être accepté au sein de l'AFCSE:

- Formation théorique et pratique de plus de 250 heures sur plus de 6 mois (cumulable sur 2 formations);

- 7 intervenants au minimum avec des expériences et spécialisations diverses, coachs, formateurs, psys...d'horizons différents pour favoriser la différence des approches, l'ouverture et l'objectivité;

- Stage ou mise en situation réelle régulière durant la formation;

- Validation par un examen ou mémoire;

- Remise d'une certification ou d'un diplôme;